Casse Noisette Film Critique Essays

1920s Vienna. Nine-year-old Mary lives in a home filled with lovely things and loneliness. Bothered by bratty brother Max and neglected by well intentioned, but distracted, parents, she yearns for companionship and adventure. On Christmas Eve, Mary's beloved Uncle Albert arrives with the gift of a wooden nutcracker doll. Later that night, Mary's imagination brings the doll to life. Introducing himself as "NC," he takes her on a wondrous journey through a stunning dimension where toys assume human form and everything appears ten times larger. But danger lurks. An army of toothy rat creatures, led by the flamboyant Rat King and his devious mother, has unleashed a plot to overthrow humanity. When NC is captured and placed under a paralytic spell, Mary, Max and a spirited band of toy sidekicks must rescue him from the Rat King's clutches and thwart his wicked plans to 'ratify' the world. Written by Anonymous

Plot Summary|Plot Synopsis

Plot Keywords:

christmas|

Roublard et la plupart des rongeurs du parc se reposent sur leurs lauriers en profitant du trésor découvert au sous-sol d'un magasin de noix aujourd'hui fermé. Seule Roussette continue à vouloir apprendre aux petits à conserver leur instinct en allant cueillir des noisettes dans le parc. Mais, alors que le maire décide de transformer ce lieu en parc d'attraction, les animaux vont devoir s'unir pour le défendre...

Plus drôle que le premier épisode

Après "Opération Casse-noisette" en 2014, nos petites têtes blondes vont donc retrouver pour ces vacances de la Toussaint, et ce avec un certain plaisir, la bande de rongeurs emmenée par Roublard, accompagnée par la chienne lécheuse Bijou, et faisant face à des pigeons voraces et à un maire attiré par l'appât du gain. Démarrant de manière rythmée, dans une orgie jouissive et irréfléchie de cacahuètes, noix, noisettes et amandes, le film se transforme ensuite en une amusante quête effrénée de nourriture "urbaine", avant de virer à une guerre de tranchées face aux humains.

En plus d'un scénario plein de rebondissements et d’une animation qui fait la part belle aux scènes d'action, le film introduit quelques nouveaux personnages plutôt drôles, tels le chien de l’odieuse fille du maire, aussi rustre que bien intentionné, ou le chef de gang chinois, Monsieur Feng, petit rat blanc qui déteste qu'on lui dise qu'il est "mignon", déchaînant alors son redoutable kung-fu. Jouissant de réparties sympathiques (un doughnut est ainsi un triple enjeu pour le cholestérol : saturé en graisse, frit à l'huile et enduit de sucre...), le film fourmille de trouvailles amusantes et de cascades impossibles. De quoi passer un vrai bon moment en compagnie d'une troupe de plus en plus attachante.

0 Thoughts to “Casse Noisette Film Critique Essays

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *